Matatoune V.

https://vagabondageautourdesoi.com/

Pourquoi ce titre « vagabonderautourdesoi »? Qu’on parte à l’autre bout du monde, au bout de notre rue, qu’on se concentre sur la lecture d’une phrase, à la vue d’un tableau, à l’écoute d’une musique, à la vue d’un film, d’une pièce de théâtre, etc. j’ apprends chaque jour un peu sur le monde et sur moi ! (…)

22 septembre 2022

Les dessins sont pleins d’émotions avec ces yeux globuleux qui expriment tant ! La précision du dessin fait de Journal inquiet d’Istanbul un récit presque photographique, courageux et nécessaire pour montrer la réalité de la Turquie moderne. Une galerie de photos en fin de volume montre la réalité de cette biographie.

Sûre, je vais attendre la sortie du prochain avec impatience !

19,00
21 septembre 2022

Avec la description du Débarquement, Hugo Boris partage la prouesse de décrire avec des mots le film imaginaire de cet nuit historique. Les mots immergent intensément dans cet horreur. Le sujet est énormément lourd, mais Hugo Boris le traite avec humanité et empathie.

Un roman fort et émouvant !
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/09/20/hugo-boris/

19,00
19 septembre 2022

Difficile de rendre compte de la complexité de cet essai qui interroge, comme d’autres ont pu le faire, sur les charges que portent cette troisième génération après l’holocauste venant exprimer son ressenti et son analyse sur le génocide.

Sonia Devillers choisit de montrer avec l’histoire de sa famille non seulement le vécu pendant la seconde guerre mondiale mais aussi durant le régime communiste dans son pays d’origine, la Roumanie. C’est brillant, argumenté et facile d’accès. Bien sûr, c’est complètement incroyable que dans la seconde moitié du vingtième siècle, il y ait eu, encore, une traite d’êtres humains d’une telle ampleur en Europe…

« Sept cent mille Juifs avant-guerre. Trois cent cinquante mille après ».

Un essai essentiel !
Présentation complète ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/09/19/sonia-devillers/

18,50
15 septembre 2022

Par son roman Stardust,cette poussière d’étoiles, Leonora Milano donne vie aux nombreux visages qu’elle a rencontré lors de sa période de précarité dans sa jeunesse. Comme pour l’écrivaine, ces personnalités nous hantent longtemps après la fin de la lecture.

Les Éditions Noir sur Blanc

16,00
15 septembre 2022

Au nom de nos pères est un roman sur un secret qui perturbe toute une cellule familiale, et détruit à petit feu à la fois le porteur mais aussi l’entourage lorsque la parole ne peut être énoncée pour apaiser. Une formidable réussite au niveau de l’émotion suscitée. Un grand roman !