Matatoune V.

https://vagabondageautourdesoi.com/

Pourquoi ce titre « vagabonderautourdesoi »? Qu’on parte à l’autre bout du monde, au bout de notre rue, qu’on se concentre sur la lecture d’une phrase, à la vue d’un tableau, à l’écoute d’une musique, à la vue d’un film, d’une pièce de théâtre, etc. j’ apprends chaque jour un peu sur le monde et sur moi ! (…)

23,00
Conseillé par
16 avril 2024

La confrontation regardeurs regardés  est complètement savoureuse, jusqu’à ne plus savoir qui est qui.  L’humour et la poésie sont omniprésents. De plus dans ce roman graphique, il y a très peu de textes mais le dessin en noir et blanc, délicat, est si explicite que la lecture est très agréable.
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2024/04/16/musee-christophe-chaboute/

Calmann-Lévy

19,90
Conseillé par
15 avril 2024

Niko Tackian propose son dixième roman, Triangle noir, un thriller, plus sombre que les précédents, à l’image de l’ambiance actuelle, où s’introduit l’intelligence artificielle au service d’une enquête.

Comme toujours, l’écrivain sait rendre compte de son époque à partir de meurtres qui touchent uniquement des jeunes hommes tombés aux mains d’un ou des assassins aux théories maléfiques et délirantes pour les enquêteurs.
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2024/04/15/niko-tackian-triangle-noir/

ou Notre long baiser si longtemps retardé

Actes Sud

14,50
Conseillé par
12 avril 2024

Ce n’est pas une énième analyse, observation ou explication des attentats du 13 novembre 2015. Laurent Gaudé choisit de mettre en scène des instants de vie le jour même et la nuit qui a suivi les meurtres. Son théâtre de personnages, si justement croqués, s’anime au fil des heures, de l’inconscience bienheureuse à la reconnaissance de la peur.
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2024/04/12/laurent-gaude-terrasses/

Conseillé par
9 avril 2024

Paola Pigani est une écrivaine sensible qui, par les sujets dont elle s’empare, dépose une brume humaniste sur les personnages auxquels elle donne vie. Dans Le château des insensés, c’est une communauté étrange, où la souffrance tente d’être dissoute par une attention et une empathie non feinte. Et pourtant, pas d’angélisme ici, juste l’évolution positive d’une jeune femme, surnommée Fauvette, qui sortira d’une psychose puerpérale avec succès. Une trajectoire de vie assez banale aujourd’hui, si détectée à temps, mais qui pour l’époque était une guérison révolutionnaire.

Seulement, Paola Pigani ne limite pas uniquement son propos à ce personnage attachant. Elle dresse un univers de cette expérience psychiatrique qui avait fait l’objet d’une exposition aux Abatoirs de Toulouse en 2021 retraçant le parcours de ce médecin catalan, François Tosquelles, qui a révolutionné la psychiatrie et aussi, créer l’Art, que depuis, on nomme Brut. Parfaitement réussi !

Chronique illustrée ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2024/04/09/paola-pigani-le-chateau/

Des corps au travail

Challe daniel

Syllepse

Conseillé par
8 avril 2024

« Le monde ouvrier a subi tant de coups. Mais il possède quelque chose que les patrons et les bourgeois ne comprendront jamais : la solidarité, la fraternité, la joie de lutter ensemble.
C’est un bien inestimable. » C’est ce bien, rendu palpable dans les photographies de Daniel Challe dont cet essai Photos de classe rend compte de bien belle façon.
Suite de la chronique ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2024/04/08/daniel-challe-photos-de-classe/