Florence R.

16,50
Conseillé par (Libraire)
23 janvier 2023

Un roman au cordeau

Un récit en trois actes, trois points de vue à trois époques distinctes (1967, 1974 et 2021): celui de la femme, mère de famille, vivant dans une ferme isolée, sous le joug de son mari violent et fruste. Un malaise sourd l'étreint, elle est piégée, pris à la gorge par une vie dont elle ne veut plus. Ses pensées nous sont livrées ici, lucides et implacables. Malgré ses craintes, on la sent déterminée.
Deuxième période : cette fois-ci, c'est le mari qui s'exprime, sans aucune retenue, il verse sa bile sur sa femme qui est partie. Il évoque son quotidien d'homme seul, de père sporadique, happé par sa vie à la ferme.
Puis, la troisième période : celle de leur fille, venue signer chez le notaire la vente de cette ferme. Elle y a vécue petite avec sa sœur et son frère. Elle se souvient et se souviendra...
Un roman au cordeau, oppressant à souhait. Le soliloque de la femme est terrible : la description de son quotidien est précis, quasi méticuleux, sans emphase, puis vient le constat - sans appel. La parole jaillit enfin - là voilà libérée. Celui du mari est violent, on perçoit une absence totale d'empathie. Il œuvre sans aucun état d'âme. Il restera taiseux jusqu'au bout.

Douglas Stuart

Globe

24,00
Conseillé par (Libraire)
22 janvier 2023

Poignant

Après Shuggie Bain, Douglas Stuart revient en force avec ce roman social résolument noir. Une histoire peuplée de personnages durs, sur fond de violence et de guerre des gangs. Mungo, héros de cette épopée terrible surnage dans ce climat hostile, une mère aux abonnés absents, un frère ultra-violent. Seule la sœur éclaire son quotidien raide et sans espoir. Dans ce marasme, Mungo va pourtant tomber amoureux, d'un autre garçon, James. Ce dernier est catholique, Mungo est protestant. Rien ne sera simple...

Sabine Wespieser Éditeur

24,00
Conseillé par (Libraire)
19 janvier 2023

Rudesse

Hannah, 11 ans, vit avec ses parents fondamentalistes protestants dans une petite ville fictive d'Irlande du Nord. Elle est élevée strictement et c'est peu dire que la fantaisie n'a pas tellement droit de cité. Les sorties ou autres divertissements sont proscrits. Seul son grand-père semble être un peu marrant, s'autorisant quelques pas de côté.
Puis un jour - soudainement, un, deux, puis trois,... enfants de la classe d'Hannah meurent brutalement d'un mal inconnu. Fait encore plus étrange, Hannah est la seule à savoir (sans vraiment savoir d'ailleurs...)
Je n'en dirais pas davantage, de crainte d'émousser l'intrigue et la lecture de ce roman fort prenant, rude et dérangeant. L'atmosphère est pesante, le rythme sur le fil, l'écriture enveloppante, Jan Carson décrit fort bien les réactions des uns et des autres, puis cette déviance progressive vers une certaine forme d'obscurantisme.

Mathieu Vivion

Panseur

Conseillé par (Libraire)
12 janvier 2023

Intense

La prose de Mathieu Vivion est étonnante de musicalité, il y a une poésie indéniable créant une distorsion avec l'histoire forte et dure qu'il raconte ici. Un premier roman tendu, dont la scansion confère au récit une intensité certaine.

Rachel Arditi

Flammarion

19,00
Conseillé par (Libraire)
12 janvier 2023

Espiègle

Rachel est une jeune comédienne fantasque qui rêve de trouver un rôle qui pourrait l'élever, la nourrir pour tracer sa route et ainsi vivre de son art. Elle partage son quotidien entre le théâtre et son père, vieux monsieur roublard, contraint de vivre en maison de retraite..
Sur un ton primesautier, Rachel Arditi relate sa relation filiale avec ce père hors cadre, drôle et touchant.
Un premier roman malicieux et émouvant.