Euphorie

Elin Cullhed

Éditions de l'Observatoire

  • par (Libraire)
    20 septembre 2022

    Conseillé par Alexandra

    Elin Cullhed nous plonge dans la dernière année de Sylvia Plath, au début des années 1960. Nous
    partons à la découverte de ses multiples facettes. Entre sa passion pour l’écriture, ses aspirations en
    tant que femme, les attentes de ses proches en tant qu’épouse, la place de ses enfants, c’est toute
    sa complexité qui est mise en lumière. Alors qu’elle voit sa vie se déliter progressivement sous ses
    doigts, Sylvia Plath se raccroche à l’écriture pour essayer de ne pas perdre pied, et ce jusqu’à la fin.
    Son dernier poème, “Tout au bord”, nous dira “Ses nus pieds semblent vouloir dire : Nous sommes
    arrivés si loin, tout est fini”.

    C’est un gros coup de cœur pour ce roman qui a su donner de la densité et de la profondeur à la vie
    de la poétesse. Il est à l’image de Sylvia Plath, avec une écriture aussi poétique qu’incisive. Entre la
    noirceur de ses tourments, le poids de la société dans laquelle elle aura essayé de trouver sa place,
    et la lumière de ses aspirations, c’est un vrai roman introspectif. La franchise et la lucidité de Sylvia
    Plath est libératrice.

    Vous pouvez poursuivre en lisant “Pourquoi pas la vie” de Coline Pierré, l'occasion de donner la possibilité à Sylvia Plath de
    s’émanciper, en imaginant la vie qu’elle aurait pu avoir si elle avait décidé de continuer à vivre.


  • par (Libraire)
    15 septembre 2022

    Une rencontre foudroyante !

    Entrez en communion corps et âme avec la poétesse Sylvia Plath grace à l'ecrit organique, charnelle, pulsionnelle d'Elin Cullhed.
    Une fiction fusionnelle de la dernière année de sa vie.


  • par (Libraire)
    10 septembre 2022

    Un roman bouleversant.

    L'autrice nous décrit les dernières années de la vie de Sylvia PLath, écrivaine et poétesse.
    Accaparée par les tâches du quotidien, la pression familiale et ses propres obsessions, Sylvia pense trouver le bonheur à la campagne loin de Londres. Cependant, ce sera une descente aux enfers.
    Un roman bouleversant.


  • 30 août 2022

    Quelle prouesse littéraire ! L'autrice nous plonge dans l'esprit bipoliare de Sylvia Plath les derniers mois de sa vie. C'est tragique mais fascinant de la sentir si vulnérable, si rageuse, si amoureuse, si forte !
    Inéluctablement fatal, son récit est bouleversant. (Laure)


  • par (Libraire)
    27 août 2022

    Coup de cœur de Laëtitia

    Avec une plume incandescente, Elin Cullhed dresse le portrait à la fois sombre et lumineux d'une femme au bord de la folie. Elle raconte avec force la dernière année de la poétesse américaine Sylvia Plath, alors installée dans la campagne anglaise avec son mari, le poète britannique Ted Hugues. On suit la lente descente aux enfers de la jeune femme, on entre dans sa tête, on partage ses coups de folie et ses dérapages. Un roman puissant et marquant.
    Librairie La Promesse de l'Aube


  • 25 août 2022

    JULIE

    Que s’est-il passé dans la vie de Sylvia Plath un an avant que celle-ci ne se donne la mort, le 11 février 1963, dans la maison de Yeats, à Londres, qu’elle occupe avec ses deux enfants ?

    Passionnée par le destin de cette poétesse américaine, Elin Cullhed imagine les tourments qui l’ont conduite à mettre fin à une vie si courte et si passionnée. Dans cette œuvre de fiction (et non biographique comme elle le précise en préambule), la première traduite en française de cette autrice suédoise, Elin Cullhed nous entraîne au cœur de la dépression, de la folie et de la création.

    Sylvia Plath attend son deuxième enfant quand le roman débute. Sous l’impulsion de son mari, le poète Ted Hughes, ils déménagent dans le Devon, au sud de l’Angleterre, où ils espèrent rénover un ancien presbytère. C’est un nouveau départ pour l’Américaine qui a déjà traversé des moments sombres : elle se lance à corps perdu dans ce nouveau rôle, pour lequel elle imagine le bonheur en retour . Très vite, elle est confrontée à la tristesse du climat, la froideur de son foyer, la solitude extrême. L’autrice des magnifiques "Ariel", "Daddy" et "Lady Lazarus" touche le fond. Quand Ted la quitte, elle connaît ce sursaut de vie – un autre volet de sa maladie – et la voilà propulsée dans une euphorie qui ravagera tout sur son passage.
    "Euphorie" raconte cette femme brillante, féministe avant l’heure, qui se sera battue contre ses démons, et surtout contre elle-même tout au long de sa vie. "Euphorie" raconte cette dernière bataille.

    Un texte magnifiquement traduit par Anna Gibson qui évoque la condition des femmes et leur difficulté à exister en tant que telles. Quels épanouissements dans le mariage ou la maternité ? L’écriture peut-elle offrir cet espace de liberté qui leur manque tant ? La vie de Sylvia Plath est une réponse à ces questions et pour ceux qui admirent déjà cette très grande poétesse comme pour ceux qui vont la découvrir, cette lecture est à son image: incandescente.